Les réseaux sociaux

facebook-variation twitter-variation-old twitter-variation-old twitter-variation-old

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Les différentes rubriques

Me trouver

L'Âne à Nath

Le Petit Véage

85, route de la Buchaillère

71580 Sagy

03.85.72.60.69

Calculez votre itinéraire

Coordonnées GPS

Cadichon

Bye-bye Cadichon

Ce samedi 8 juin est une journée particulière pour moi, j’ai la boule au ventre car Cadichon nous quitte pour rejoindre sa nouvelle famille. Comme cette dernière habite également en Bresse, c’est Claude qui emmènera le jeune ânon à destination.

Pourquoi me fait-elle monter la dedans ?

Pourquoi me fait-elle monter la dedans ?

Cadichon accepte sans difficulté de monter à l’intérieur du van. Pour le récompenser, je lui donne un peu de grain puis, afin d’être tout beau pour Bénédicte, un dernier pansage.

Tiens, elle me mets dans le van pour me brosser ?!?!

Tiens, elle me met dans le van pour me brosser ?!?!

Enfin je laisse Claude prendre la route. Quarante-cinq minutes plus tard, Claude arrive dans la cour de la ferme Bressane d’une amie de la nouvelle propriétaire de Cadichon. C’est ici que désormais il vivra.

Une ferme typique de la Bresse.

Une ferme typique de la Bresse.

Une fois sorti du van, Cadichon découvre ce nouvel environnement et retrouve Bénédicte, sa nouvelle maîtresse.

Cadichon & Bénédicte

Cadichon & Bénédicte

Les retrouvailles s’étant bien passées, Bénédicte et Claude présentent à Cadichon son futur compagnon de jeu âgé de trois ans et demi: Ali-Baba.

Bonjour Ali-Baba, je m'appelle Cadichon.

Bonjour Ali-Baba, je m’appelle Cadichon.

Même si les deux futurs compères se reniflent gentiment et sans aucune animosité, ils seront pour cette première journée chacun dans un pré d’où ils pourront se voir pour s’habituer l’un à l’autre.

Puisque tout est prêt pour accueillir Cadichon dans d’excellentes conditions, Claude ôte licol et longe de Cadichon afin que Bénédicte puisse lui mettre ceux qu’elle a achetés.

Nouveau licol, nouvelle longe, nouvelle vie.

Nouveau licol, nouvelle longe, nouvelle vie.

Il est temps pour Claude de rentrer à la maison, bye-bye Cadichon, longue et belle vie à toi. Je ne suis pas inquiète, je sais que Bénédicte me donnera de tes nouvelles.

Qui a dit qu’il était compliqué de faire monter un Âne dans un van ?

Je me souviens encore de la galère que j’avais vécu en juillet 2012 pour faire monter Apalou dans le van lorsque j’étais allée le chercher chez ses précédents propriétaires, je me rappelle les deux heures passées à essayer de lui faire entendre raison, la tension qui montait… Comme Cadichon va bientôt partir dans sa nouvelle famille, je refuse de faire vivre à sa nouvelle propriétaire le même type d’évènement aussi, j’ai décidé d’apprendre à Cadichon à monter sans crainte dans un van.

J’ai placé le notre dans son pré afin qu’il se familiarise avec ce drôle d’engin qu’il n’avait pas vraiment revu depuis son arrivée ici l’été dernier.

Arrivée de Cadichon chez l’Âne à Nath le 24 juillet 2012

 

 

Quand Cadichon a aperçu le van, il s’est mis à galoper dans sa direction. J’ai dans un premier temps cru qu’il allait directement grimper dedans mais non, il a ralenti l’allure puis s’en est approché et, sans crainte apparente l’a calmement reniflé.

Qu'est-ce que c'est que ce truc ?

Qu’est-ce que c’est que ce truc ?

J’ai rempli une bassine de grains puis je suis montée avec à l’intérieur du van en lui faisant voir qu’il y avait quelque chose d’intéressant à manger, à condition de bien vouloir grimper.

Pff, facile pour moi !

Pff, facile pour moi !

Ni une, ni deux, Cadichon n’a pas hésité un seul instant, il est venu chercher cette récompense si méritée. J’ai tirée la bassine pour la mettre au fond du van mais il en faut plus que ça pour impressionner un jeune ânon qui travaille en confiance.

Je te suivrai, où tu iras j'irai fidèle comme une ombre, jusqu'à destination ...

Je te suivrai, où tu iras j’irai fidèle comme une ombre, jusqu’à destination …

Comme elle n’était pas loin, Pénélope est venue faire sa curieuse afin de voir ce qui se passait.

T'es bien là dedans ? Il y a la clim ?

T’es bien là dedans ? Il y a la clim ?

Puis, Cadichon ayant fait le tour du « propriétaire » et sans doute pris suffisamment de hauteur pour observer le paysage, il est redescendu sur le plancher des ânes. A condition de renouveler l’exercice, il sera fin prêt pour le grand jour du départ.

Mais quelle vue mes amis lorsque l'on est si haut.

Mais quelle vue mes amis lorsque l’on est si haut.

 

 

Formation d’un premier troupeau d’Ânes

Après une première semaine passée seule afin de s’acclimater à son nouvel environnement, Pénélope a rejoint le pré de Quanelle et de Cadichon. Mes trois ânes ont passé une quinzaine de jours ensemble puis, comme Quanelle, malgré les neuf mois de Cadichon continuait à l’allaiter, je les ai séparés. Sa maman n’étant plus avec lui, il a dans un premier entrepris de téter Pénélope mais a vite compris que cela ne servait à rien. Cela n’a heureusement pas crée d’obstacle à la cohabitation.

Partageons notre herbe...

Pénélope et Cadichon

Cette première étape s’étant bien passée, j’ai décidé de constituer un troupeau composé de Pénélope, Cadichon, Rimelle et Apalou. J’ai alors refait mes parcs en conséquence afin que seule une cloture sépare nos deux duos pour qu’ils puissent tranquillement se renifler et faire connaissance.

Mais qui sont ces deux ânes ?

Mais qui sont ces deux ânes ?

Une fois encore, la rencontre s’est faite dans le calme et la tranquillité. Après quelques jours de cette promiscuité, j’ai mis au sol la cloture les séparant afin de pouvoir,  si c’était nécessaire la réinstaller rapidement et j’ai observé ce qui se passait.

Tui sens bon toi, Tu t'es lavé avec des savons de l'Âne à Nath ?

Tu sens bon toi, Tu t’es lavé avec les savons de l’Âne à Nath ?

Apalou est allé à la rencontre de Cadichon et l’a reniflé. Je les ai même vu quelque temps plus tard courir ensemble mais damned, je n’avais pas l’appareil photo. Puis Pénélope est venue rejoindre le duo. Une nouvelle étape est franchie dans l’éducation de Cadichon.

Salut toi, t'as vu comme je suis beau ?

Salut toi, t’as vu comme je suis beau ?

Rimelle quant à elle a sans doute préféré rester en retrait, profitant qu’Apalou la délaisse pour s’intéresser à Pénélope et cesse enfin de la taquiner.

Vente d’un ânon : Cadichon

Bonjour, je m'appelle Cadichon et je suis à la recherche d'une sympathique famille.

Bonjour, je m’appelle Cadichon et je suis à la recherche d’une sympathique famille.

  • Je m’appelle Cadichon,
  • Je suis un ânon entier né le 15 juin 2012.
  • Je suis pucé et vermifugé.
  • J’aime les caresses et j’adore qu’on s’occupe de moi.
  • Je donne les pieds facilement.
  • Je commence à sortir et à marcher en longe sans problème.
  • Je suis habitué à côtoyer des chiens, des poules, des chèvres.
  • Mon éducation à l’asinerie sera finie début mai (monter dans le van, acceptation de la selle, etc.).
  • Je suis donc à la recherche d’une bonne famille qui pourra continuer mon éducation afin que je devienne un joli et gentil âne.

Vous pouvez lire tous les billets et photos me concernant en cliquant sur mon nom : Cadichon

Prix de vente : 300,00 €

Cadichon est vendu.

Première sortie pour Cadichon

Puisque le soleil brille et que le ciel est bleu, profitons de cette belle journée pour partir en promenade avec le jeune Cadichon et sa maman afin de lui faire découvrir d’autres lieux que son box et les prés qui entourent la maison.

Mise du licol à l'ânon

Mise en place du licol

Et c’est parti pour une première promenade. Cadichon se laisse tranquillement mener même s’il peut parfois être inquiet lorsqu’il découvre de nouveaux revêtements comme du gravier ou lorsqu’il doit traverser un pont sous lequel passe une rivière.

C'est parti pour la découverte du monde

C’est parti pour la découverte du monde

Après quelques centaines de mètres de route goudronnée, nous bifurquons sur un petit chemin de terre et entamons une ballade à travers les bois.

Quanelle profite de cette sortie pour redécouvrir le goût des jeunes et belles pousses d’herbe tendre et n’en laisse aucune de côté, y-compris dans l’allée la ramenant à la maison

"Miam-miam"

« Miam-miam »

Les Ânes n’ayant pas de paillasson, il me reste à leur curer les sabots afin d’enlever boues et cailloux pouvant s’y être coincés. Cadichon et Quanelle se prêtent de bon cœur à cette manipulation.

Cadichon donne sa patte sans problème

Quanelle donne l’exemple

Cette première promenade s’est très bien déroulée et je devrai régulièrement renouveler ce genre de sortie afin d’habituer Cadichon à marcher sur tout type de terrain en compagnie des humains afin de pouvoir d’ici quelques mois le vendre éduqué.

Une journée à la ferme – 1er épisode : Le petit déjeuner des ânes

Je vous propose cette nouvelle mini-série intitulée « Journée d’une savonnière » car si avoir des animaux c’est bien, s’en occuper c’est génial. Ce premier épisode sera donc consacré aux petit déjeuner des ânes.

Si en été ces charmants compagnons se nourrissent exclusivement d’herbe, il en va autrement lorsque l’hiver arrive et qu’il n’y a plus rien à pâturer.

Histoire de bien commencer la journée, je donne à mes ânes du blé que j’ai fait germer qui est naturellement riche en vitamines B1, B2, B6, B9, E, magnésium, zinc, phosphore, fer, protéines et fibres mais qu’il faut donner avec modération.

P'tit dej

Le soleil vient de se lever, encore une belle journée et il va bientôt arriver, l’ami blé germé.

Pendant qu’ils se régalent de cette céréale, je prépare les filets à foin de Quanelle, Cadichon, Rimelle et Apalou.

Et de trois !!!

Et de trois !!!

Les filets étant prêts, il faut les apporter à destination.

Pas besoin de prendre un abonnement dans une salle de remise en forme lorsque l'on doit quotidiennement transporter tout ça !

Pas besoin de prendre un abonnement dans une salle de remise en forme lorsque l’on doit quotidiennement transporter tout ça !

Les premiers servis seront Quanelle et Cadichon

Hé Cadichon, attends que j'ai terminé !

Hé Cadichon, attends que j’ai terminé !

P'tit dej de Quanelle et Cadichon

Ça fait du bien au bidou

C’est maintenant au tour de Rimelle et d’Apalou qui ont déjà terminé leur germes de blé.

Tu crois que je ne t'ai pas vu Rimelle ? Tu as du foin plein la bouche.

Tu crois que je ne t’ai pas vu Rimelle ? Tu as du foin plein la bouche, laisse moi terminer.

Comme il ne pleut pas, j’accroche le filet à un arbre afin que nos deux amis déjeunent dehors.

- Bon app' Rimelle ! - Bon app' Apalou !

– Bon app’ Rimelle !
– Bon app’ Apalou !

Je peux maintenant aller m’occuper des lapins.

L’histoire d’une petite bulle de savon – 1er épisode

Voici le premier billet de la série « L’histoire d’une petite bulle de savon« . Lorsque vous aurez lu l’intégralité de cette mini-série, vous saurez comment je fabrique mes savons au lait d’ânesse.

Au commencement, il y avait une ânesse et son ânon.

Quanelle et Cadichon

Dès que son petit commence à brouter (Aux environs de 2 mois), l’ânesse est traite deux fois par jour.

Sans confiance, pas de lait

Mon ânesse me donne environ un litre de lait par jour jusque au sevrage de l’ânon (vers ses 8 mois). Comme ce lait ne se conserve pas, je le congèle quotidiennement.

À suivre…

 

L’éducation de Cadichon

Puisque Cadichon sera un jour un âne adulte et qu’il me faudra alors le vendre, je me dois de l’éduquer afin qu’ils se sente bien et dans ses sabots, et dans sa future famille. Quelques exercices courts mais réguliers permettent un apprentissage serein et « tout en douceur »

Lorsque l’on rentre dans un parc, comme ce n’est pas à l’humain d’aller vers l’animal, j’appelle systématiquement Cadichon pour qu’il vienne à moi.

J’arrive, j’arrive !

Avant de commencer un exercice, rien ne vaut caresses et câlins pour mettre mon ânon dans les meilleures conditions.

J’adore les grattouilles.

Je présente ensuite le licol à Cadichon…

Mais je connais ça, c’est un licol !

… avant de le lui passer.

C’est bon, tu peux l’attacher, il est en place.

Je commence par une marche en main sans tension sur la longe…

J’ai pas un peu l’air d’un toutou à sa maman ?

…sous l’oeil attentif d’Hestia.

Mais non, t’as pas l’air bête, moi aussi j’y ai droit.

Cadichon comprend rapidement le « Stop », ordre important dans l’éducation d’un âne.

Oui, je sais, pas bouger !

Après chaque exercice, des félicitations s’imposent.

C’est trop bon ça.

Enfin, une fois le licol enlevé, je ramène Cadichon à sa maman.

Après l’effort…le réconfort.

Première traite

C’est aujourd’hui les deux mois de Cadichon, je vais enfin pouvoir traire sa mère. Les ânesses, contrairement aux vaches n’ont que peu de réserves de lait, elles le produisent au fur et à mesure et, si je souhaite qu’il m’en reste, je dois séparer durant quelques heures la maman de son ânon.

Un gros câlin avant la séparation.

Pour que Quanelle puisse me donner son lait, elle ne doit pas non plus être éloignée de son « fiston » qui doit rester dans son champ de vision car la sécrétion de l’ocytocine (hormone déclenchant la lactation) est provoquée par la stimulation de l’ânon. Ma mission de ce matin est donc de modifier mes parcs afin que je puisse séparer puis remettre ensemble nos deux ânes le plus facilement possible.

Dans un premier temps, je vais mettre Quanelle et Cadichon dans un autre parc afin de pouvoir déplacer celui qu’ils occupent actuellement et dans lequel ils ont mangé toute l’herbe disponible.

Tristan mène Quanelle vers un parc de transition.

L’aide des enfants n’est pas de trop car je dois enlever la clôture électrique et les piquets pour installer mes ânes dans une pâture qui dispose de suffisamment d’herbe  pour les nourrir quelques jours.

Le coup de main des enfants est bienvenu.

Pendant que nous nous attelons en famille à ce labeur, Cadichon se défoule en faisant des cabrioles,  en courant et en bondissant dans tous les sens.

Je suis rapide comme un cheval.

Je peux remplacer Jolly Jumper !

C’est amusant de le regarder faire mais ce n’est pas comme ça que le travail va avancer. Je dois finir de monter ma clôture et Claude doit brancher l’électrificateur car n’oublions pas qu’il s’agit de la première séparation de la maman et de son bébé et que je ne sais pas comment tout cela va se passer.

Planter les piquets de terre, raccorder à la clôture, mettre en marche et tester…

Il est midi et tout est prêt, je ramène Quanelle et Cadichon dans leur nouveau parc que j’ai coupé en deux afin de les séparer l’un de l’autre.

Cadichon, qui ne semble pas perturbé, broute tranquillement sous le regard attendri de sa maman.

Pour une première, je ne pouvais espérer mieux, chaque âne est de son côté de la clôture et aucun d’entre eux ne cherche à la franchir. Je n’ai plus qu’à jeter régulièrement un coup d’oeil sur le parc afin de m’assurer que tout se passe aussi paisiblement que maintenant et les laisser séparés jusqu’à la fin de la traite afin que Cadichon ne puisse plus téter.

Il est 15H30 et nos deux animaux semblent avoir bien vécu ce petit éloignement. C’est maintenant pour Quanelle comme pour moi l’heure de notre toute première traite. Je décide de laisser Quanelle libre de tout mouvement et m’installe tranquillement à ses côtés..

C’est bien assise sur mon petit tabouret que je me lance dans cette grande première.

Pour cette première traite assortie d’une douche au lait d’ânesse à cause d’un taon venu déranger Quanelle, j’ai pu tirer 250ml du précieux liquide mais une chose est sûre, j’aurai la peau douce.

Allez Quanelle, donne moi du lait s’il te plaît.

Quanelle ne faisant pas partie de la famille depuis très longtemps, il nous faudra un peu de temps pour que la confiance se renforce et que ma technique de traite soit plus efficace afin qu’elle m’offre de plus grandes quantités de lait.

Il est maintenant temps que Cadichon retrouve sa maman et profite à son tour, puisque c’est l’heure du goûter du lait de cette dernière.

Il est quatre heures, ah la bonne heure…

Expressions animales n°1

Les animaux peuvent parfois sembler expressifs. Voici quelques photos de certains des nôtres.

Moi c’est Hercule, j’ai un mois et une semaine

Je suis Rimelle, tranquille et nonchalante

Moi c’est Apalou, et j’aime pas trop qu’on me regarde comme ça !

Et moi c’est Quanelle, la plus photogénique des ânesses

Je suis à l’inverse de la roue, crevé !

Mais je peux impressionner.

Pfff, même pas peur

Ben nous on préfère les calins

Foires, marchés et autres manifestations où me trouver

Voici la liste des prochaines manifestations où je serai présente:

 

 

  • Je suis présente le dernier mercredi de chaque mois de 16H30 à 19H00 au Marché de Producteurs des Tilleuls, entre la rue Pasteur et la place du 11 novembre, à Lons le Saunier (39).

 

  • Possibilité de commander vos savons par téléphone au 03.85.72.60.69 ou sur la boutique en ligne puis de prendre rendez-vous à la ferme pour les retirer

 

  • L’Âne à Nath ouvre ses portes dimanche 7 juillet 2019 de 10h à 19h. Plus de renseignements ICI

 

facebook-variation twitter-variation-old twitter-variation-oldtwitter-variation-old