Les réseaux sociaux

facebook-variation twitter-variation-old twitter-variation-old twitter-variation-old

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Les différentes rubriques

Me trouver

L'Âne à Nath

Le Petit Véage

85, route de la Buchaillère

71580 Sagy

03.85.72.60.69

Calculez votre itinéraire

Coordonnées GPS

Apalou

Une nouvelle boîte Sagy

À l’approche des fêtes, j’ai décidé de proposer une nouvelle boîte Sagy.
Comme la précédente, elle est en bois et se compose de deux savons au choix.
La différence ?  La photo !

La nouvelle boite Sagy

La nouvelle boite Sagy

On y voit toujours en arrière plan l’église de Sagy et le pont qui traverse la rivière « La Vallière » mais les ânes qui figurent dessus sont désormais Apalou et Éclair,  le père et le fils.

Apalou et Éclair, père et fils

Apalou et Éclair, père et fils

Ce coffret est d’ores et déjà disponible dans la boutique à la rubrique « Les Idées cadeaux« 

Faire-part

Soda et son petit

Soda et son petit

Soda et Apalou sont heureux de vous faire part de la naissance de F…., deuxième ânon 100% « Made in L’Âne à Nath ».

C’est en cette matinée ensoleillée que Soda a mis au monde ce petit ânon que nous avons découvert ce matin à ses côtés.

A vendre : Le premier ânon 100% made in chez moi

Je m’appelle Éclair. Je suis né le 15 avril 2014 chez L’Âne à Nath. Ma maman s’appelle Quanelle, elle mesure 1,20m au garrot.

353 jours plus tard, me voilà !

J’aime être tout contre maman

Mon papa s’appelle Apalou, il mesure 1,23m au garrot.

wpid-5941322792816686098.jpg

Apalou en plein travail

Je suis un ânon commun gris et je porte fièrement sur mon dos la croix de Saint-André que mes parents m’ont donné.

J'ai un jour

J’ai un jour

Je suis très curieux, je viens facilement vers l’homme.

wpid-6004038946492871698.jpg

J’ai une semaine

Je grandis tranquillement en découvrant de plus en plus de choses. Maintenant, je connais les chevaux,

Partie de football avec Djinn

Partie de football avec Djinn

les chats, les chiens, les chèvres, les poules…

ggg

Du coq à l’âne

Nath m’a appris les codes que tout âne doit connaître pour bien vivre parmi les hommes. Je sais rester à l’attache,

wpid-img_1391.jpg

Ça sent la promenade

doucher mes pieds,

bla bla

Brrr, elle est froide

marcher sagement en longe,

wpid-wp-1429455248813.png

J’avais raison, c’est parti pour une promenade

et me faire curer les pieds.

ehqe

Avant de rentrer, on se nettoie les pieds

Je vis maintenant dans le même pré que les autres garçons.

Gros câlin avec D'Artagnan et Claude

Gros câlin avec D’Artagnan et Claude

Je suis à la recherche de ma nouvelle famille qui pourra continuer mon éducation. Bien entendu, je suis inscrit aux Haras Nationaux.

Comme je suis un mâle, mon prix de vente de 600€ inclut un avoir qui couvre les frais de la castration (intervention + visite de contrôle). Il est important pour ma vie future que cette intervention soit faite pour que je reste un âne facile à vivre.

Si vous souhaitez lire tout ce qui me concerne, cliquez sur mon nom : Éclair.

 

 

 

 

A l’eau, les ânes !

Cette journée de vendredi a été très arrosée. L’eau a fortement monté, La Vallière est sortie de son lit et a complètement recouvert la friche.

L'église de Sagy et le pont sur La vallière

L’église de Sagy et le pont sur La Vallière

C’est du coup l’occasion où jamais d’une courte ballade en main qui me permet de mettre en place un exercice de désensibilisation à l’eau, ce qui est une étape difficile pour mes ânes qui n’ont pas l’occasion de côtoyer l’eau autrement qu’en un mélange boueux.

Apalou est intrigué

Apalou est intrigué

C’est Apalou qui le premier, comme le montre la vidéo, teste cet éphémère étang.

C’est ensuite Quanelle qui, en tant que chef de file, conduit sont bébé Éclair ainsi que Dolly à l’eau.

Décidément, mes ânes ne cesseront de me surprendre, surtout quand je vois faire Quanelle qui est très loin d’être une ânesse aventureuse.

Après l’effort, le câlin de félicitations

Apalou se défoule

Une fois sorti du box, il est bon de dérouiller muscles et articulations. C’est en vidéo qu’Apalou nous en fait la brillante démonstration.

Allons brouter le communal

Si je veux que mes ânes soient « cools », rien de mieux que des promenades fréquentes et régulières. Aujourd’hui, c’est au tour d’Apalou et, comme Claude est en week-end, j’en profite pour filmer et photographier.

Claude et Apalou

Claude et Apalou

Un petit bout de route et hop, pause broutage sur le communal… Que l’herbe de Sagy est bonne !!! Surtout les petites fleurs sucrées, regardez la vidéo, vous verrez comme Apalou se régale.

L’Âne et le licol

Premier ânon 100% « Made in L’Âne à Nath »

Tout à commencé un 27 avril 2013 avec une première saillie pour Apalou mon mâle reproducteur. Une fois les chaleurs de Quanelle détectées, j’ai présenté Apalou à sa promise.

Quanelle exprime clairement ses envies

Je suis belle quand je suis amoureuse.

La saillie s’est effectuée en main afin d’une part de pouvoir intervenir en cas de problème et d’autre part pour être sur de la monte.

La saillie se déroule bien.

Sans commentaire…

Deux jours plus tard, j’ai procédé à une deuxième présentation afin de vérifier si l’ânesse acceptait toujours le mâle. Si Quanelle ne voulait pas, Apalou, quant à lui, voulait : quel rodéo ! Nous nous mettons à l’abri de ce surplus de testostérone pendant que s’engage une folle course poursuite avec ruades et mordillages. Je suis obligée d’attendre que Quanelle soit suffisamment éloignée d’Apalou pour enfin réussir à les séparer.

Apalou devra se faire une raison car il doit rester avec Quanelle jusqu’au mois de février 2014, période à laquelle je décide de séparer les deux ânes afin de ménager mon ânesse pendant la fin de la gestation (12 à 13 mois) mais également pour l’habituer a rentrer au box lorsque les soirées sont trop fraîches.

Début avril, Quanelle met de la mamelle. Le 10, on peut voir sortir un liquide lorsque l’on presse le trayon. La vulve se dilate de temps en temps. Le vagin est rose clair.

Lundi 14, la vulve reste dilatée et le vagin s’est foncé. Je vérifie le cycle lunaire et m’aperçois que la pleine lune tombe le lendemain. Malgré la forte probabilité de naissance, je décide au vu de la clémence du temps et puisque j’ai sécurisé mon parc de ne pas rentrer Quanelle ce soir là.

Au petit matin, Quanelle protège quatre petites pattes encore mouillées. Le placenta est évacué dans son intégralité. L’Ânon est quasiment sec, Quanelle a bien travaillé. C’est maintenant à mon tour de bosser, j’installe la maman et son petit dans un box pour pouvoir plus facilement surveiller tout ce petit monde, je désinfecte le cordon puis m’assure que le petit tète bien et fait ses mictions.

353 jours plus tard, me voilà !

353 jours plus tard, me voilà !

J’attendrai jeudi l’arrivée du vétérinaire pour faire les injections de Trivalent et de sérum antitétanique.

 

J'ai enfin un nom : Éclair

J’ai enfin un nom : Éclair

Il aura fallu à ce petit ânon attendre vendredi pour avoir un nom. Merci à vous tous qui me suivez sur Twitter, Facebook et Google + pour m’avoir données toutes ces idées de noms.

Promenade à dos d’âne en Bresse innondée

Et si nous profitions d’un arrêt de la pluie pour aller nous promener avec les ânes ? Après avoir sorti les ânes, un brin de toilette et un nettoyage des pieds sont faits.

Un bon brossage, ça fait du bien.

Un bon brossage, ça fait du bien.

Les enfants, très motivés, ont décidé d’apprendre à curer les pieds.

Tristan apprend vite

Tristan apprend vite

Et c’est parti pour un tour. Tristan adore se promener à dos d’âne du coup, Apalou qui a du mal à régler son pas sur le notre se sent responsable de la charge présente sur son dos et décide de ralentir son allure afin de ne pas perdre son précieux colis.

Allez Apalou, en avant !

Allez Apalou, en avant !

Nathan, quant à lui préfère dans un premier temps mener Quanelle en longe. Et comme cette dernière attends un ânon pour le mois de mai, il est plus raisonnable de ne pas la monter.

Viens ma Quanelle, suivons Tristan et Apalou.

Viens ma Quanelle, suivons Tristan et Apalou.

Comme il a beaucoup plu ces derniers jours, les rivières Bressanes sont, comme ça leur arrive régulièrement, sorties de leur lit et les paysages sont impressionnants. Près du pont du moulin de Sagy, l’eau est presque au niveau de la route. Il paraît même que quelques jours auparavant, la Vallière passait par dessus.

Rien que de l'eau, de l'eau de pluie, de l'eau de là-haut...

Rien que de l’eau, de l’eau de pluie, de l’eau de là-haut…

Un peu plus loin, on peut voir avec cet arbre cassé en deux les traces du passage de la tempête Dirk durant la nuit du 23 au 24 décembre.

Impressionnant !

Impressionnant !

Alors que nous prenons un peu plus loin la desserte* qui rejoint Sagy, nous croisons un couple de promeneurs qui nous conseille de faire demi-tour car le chemin est submergé. Nous suivons donc leur conseil et décidons de faire la route dans l’autre sens. L’absence de pluie n’aura que peu durée, une forte averse décide de nous tenir compagnie pendant dix bonnes minutes et c’est trempés comme des soupes que nous arrivons enfin à la maison.

I'm singing in the rain, just singing in the rain...

I’m singing in the rain, just singing in the rain…

Avant de se sécher, il faut vérifier si des petits cailloux ne se sont pas coincés sous les sabots des ânes et, le cas échéant, les enlever. Heureusement, le soleil a fait son apparition.

C'est Nathan nettoie les sabots d'Apalou

C’est Nathan qui nettoie les sabots d’Apalou

Les sabots étant faits, il ne reste plus qu’à ramener Quanelle et Apalou. Nous pouvons enfin rentrer pour changer de vêtements, nous réchauffer autour du poêle et profiter d’un goûter chaud bien mérité.

Pain perdu façon "Papa"

Pain perdu façon « Papa »

 

*c’est ainsi que les Bressans nomment les chemins de traverse

Nouvelles en vrac | Octobre 2013

Mais que les journées passent vite ! Déjà un mois que je n’ai rien écrit. Pourtant, il s’en passe des choses à la ferme du Petit Véage, et ce dès le matin.

Le jour se lève sur la Ferme du Petit Véage.

Le jour se lève sur la Ferme du Petit Véage.

C’est sans doute pour cette raison que je n’ai pas trouvé le temps de me poser devant mon clavier pour vous faire partager le travail de ce premier mois d’automne.

En effet, j’ai depuis cet été enchaîné marchés et foires artisanales avec d’extraordinaires rencontres, qu’elles soient d’exposants ou de visiteurs, comme ce couple propriétaire d’une ânesse nommée Fanette que sa maîtresse monte régulièrement et qui nous a permis d’acquérir cette jolie calèche qu’ils n’utilisaient plus.

Mon nouveau moyen de transport.

Mon nouveau moyen de transport.

Du coup, si je veux qu’Apalou puisse tracter ce nouveau moyen de locomotion, je dois préalablement le faire travailler et pour cela trouver un peu de temps.

Travail Aux longues rênes.

Travail Aux longues rênes.

Bien entendu, cet apprentissage fera l’objet de plusieurs billets concernant l’éducation de mon Apalou qui comprend si facilement ce que j’attends de lui comme le travail aux longues rênes, le travail en rond de longe et la mise en place et port du harnachement.

Et puis, depuis le 9 octobre, en plus de Rimelle, je trais également tous les jours Pénélope, la maman de Dolly : un article vous expliquera la mise en troupeau de tout ce petit monde pour faciliter la traite mais aussi pour que les petits trouvent le temps moins long lorsqu’ils sont séparés de leurs mères respectives.

La cohabitation se passe sans soucis.

La cohabitation se passe sans soucis.

Suite à sa première traite, Pénélope notre ânesse gloutonne qui a toujours peur de manquer, s’est mise à produire du lait en quantité astronomique, ce qui a eu pour effet de congestionner la mamelle. Je l’ai donc mise en arrêt de travail avec un suivi intensif : des massages réguliers toutes les 2 ou 3 heures (sauf la nuit) avec en alternance un gant rempli de glaçons pour décongestionner et un mélange d’huile essentielle d’eucalyptus citronné (anti-inflammatoire) diluée dans de l’huile de jojoba au pouvoir calmant, très pénétrante, ne laissant pas de film gras en surface, et enfin une traite. Le traitement à été contraignant mais a permis de ne pas déclencher de mammite et ainsi d’éviter les antibiotiques.

Dolly m’a également fait une grosse frayeur en tombant malade. Comme sa température était élevée et que je n’étais pas sûre du diagnostic, j’ai fait appel au véterinaire qui a diagnostiqué une cystite.

Je suis toute patraque

Je suis toute patraque

Ces journées automnales ont également été l’occasion de retrouvailles avec Isabelle, amie de formation professionnelle avec qui j’avais passé mon brevet « activités hippiques de compétition », que j’avais perdu de vue et qui tient le Domaine de la Loge situé à Flacey-en-Bresse, à quelques kilomètres de la maison. J’ai exposé mes savons dans son centre équestre à l’occasion de son premier « vide-sellerie » et y ai même dégoté un mini licol pour Dolly.

Ânonne tout terrain ?

Ânonne tout terrain ?

Dans les histoires amusantes, j’ai également été invitée par la Ferme expo des Animaux des Petits Bois de Sagy afin de participer à leur journée consacrée à l’aviculture pour y présenter mes lapins Rex. J’ai pu bénéficier des nombreux conseils dispensés par un « juge lapins » retraité .

Quelle expédition !

Quelle expédition !

Il y a aussi les travaux, avec l’aide de Maman et d’Henri mon beau-père, je suis devenue la reine des dalles de béton. Objectif : cet hiver, les ânes seront tenus au sec plusieurs heures par jour afin d’éviter les soucis de fourmilières de l’hiver dernier.

Dall'Âne, ton univers...

Dall’Âne, ton univers…

Enfin, je travaille sur de nouvelles présentations et sur de nouveaux produits que je compte bien proposer pour les fêtes de fin d’année, aussi, quand le soleil se couche, je n’ai pas vu passer la journée et se mettre sur l’ordinateur pour écrire un billet…

Coucher de soleil sur la Ferme du Petit Véage

Coucher de soleil sur la Ferme du Petit Véage

Foires, marchés et autres manifestations où me trouver

Voici la liste des prochaines manifestations où je serai présente:

 

 

  • Je suis présente le dernier mercredi de chaque mois de 16H30 à 19H00 au Marché de Producteurs des Tilleuls, entre la rue Pasteur et la place du 11 novembre, à Lons le Saunier (39).

 

  • Possibilité de commander vos savons par téléphone au 03.85.72.60.69 ou sur la boutique en ligne puis de prendre rendez-vous à la ferme pour les retirer

 

facebook-variation twitter-variation-old twitter-variation-oldtwitter-variation-old