Les réseaux sociaux

facebook-variation twitter-variation-old twitter-variation-old twitter-variation-old

Abonnez-vous

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par email.

Les différentes rubriques

Me trouver

L'Âne à Nath

Le Petit Véage

85, route de la Buchaillère

71580 Sagy

03.85.72.60.69

Calculez votre itinéraire

Coordonnées GPS

Friche

Le printemps est arrivé…

… sors de ta maison.

Soda, Fanta et Nath

Le soleil brille depuis quelques jours, mes ânes vont enfin pouvoir retrouver de belles pâtures. Après avoir mené Soda et Fanta à la friche, c’est au tour de Quanelle et Dolly…

Quanelle et Dolly retrouvent l’herbe fraiche

… puis de Rimelle et sa petite Gribouille.

Gribouille et Rimelle

 

Quelles merveilleuses tondeuses que Pénélope et Rimelle

Maman, maman, il y a une dame qui a appelé, elle m’a parlé de tes ânes et d’un terrain, j’ai rien compris, tu dois la rappeler.

C’est sur ces mots qu’un de mes enfants m’a accueilli hier lorsque je suis rentrée à la maison, après m’être occupée de refaire mes parcs. J’ai donc téléphoné au numéro indiqué et suis tombée sur une résidente de la commune qui m’a demandé si je n’étais pas en recherche de pâtures supplémentaires car elle s’était légèrement fait envahir par son herbe et que de belles tondeuses naturelles seraient les bienvenues. Je me suis alors rendue chez elle et ai découvert une belle prairie déjà clôturée dans laquelle j’ai décidé d’installer Pénélope et Rimelle que je suis allée chercher à la friche.

Pénélope et Rimelle quittent la friche

Pénélope et Rimelle quittent la friche

Une fois arrivée sur place, j’ai fait faire le tour du terrain à mes ânesses afin qu’elles repèrent la clôture, le point d’eau et les arbres qui les protégeraient tant de la pluie que du soleil.

Repérage du la clôture

Repérage du la clôture

Je suis restée quelques minutes afin d’observer le comportement des filles et, voyant que la seule chose qui les intéressait était de brouter tranquillement, je les ai laissées paître en paix.

Elle est pas belle la vie ?

Elle est pas belle la vie ?

Cette belle et appétissante parcelle devrait être nettoyée d’ici trois à quatre semaines.

A l’eau, les ânes !

Cette journée de vendredi a été très arrosée. L’eau a fortement monté, La Vallière est sortie de son lit et a complètement recouvert la friche.

L'église de Sagy et le pont sur La vallière

L’église de Sagy et le pont sur La Vallière

C’est du coup l’occasion où jamais d’une courte ballade en main qui me permet de mettre en place un exercice de désensibilisation à l’eau, ce qui est une étape difficile pour mes ânes qui n’ont pas l’occasion de côtoyer l’eau autrement qu’en un mélange boueux.

Apalou est intrigué

Apalou est intrigué

C’est Apalou qui le premier, comme le montre la vidéo, teste cet éphémère étang.

C’est ensuite Quanelle qui, en tant que chef de file, conduit sont bébé Éclair ainsi que Dolly à l’eau.

Décidément, mes ânes ne cesseront de me surprendre, surtout quand je vois faire Quanelle qui est très loin d’être une ânesse aventureuse.

Après l’effort, le câlin de félicitations

Et si nous goûtions à l’eau de la rivière ?

Quanelle, Rimelle, Soda, D’Artagnan, Dolly et Éclair ayant bien brouté la pâture qui se trouve de l’autre côté de la route et l’herbe ayant repoussé dans la friche, j’ai décidé d’y remettre mes grandes oreilles.

La difficulté, c’est pour l’approvisionnement en eau. En été, j’emmène des bacs pleins avec le tracteur mais comme en cette saison le chemin pour y accéder est détrempé, je ne peux utiliser ce moyen. Et quand on sait que la rivière la Vallière borde ce terrain…il serait dommage de ne pas en profiter

Aujourd’hui, comme j’exposais sur le marché de Noël de Cuisery, j’ai demandé à Claude d’aller voir s’il était possible de puiser de l’eau directement à la rivière puis je suis allé faire mon marché.

C’est dans l’après midi que j’ai reçu ce MMS. Sur le coup, je me suis demandé de quoi il s’agissait puis…

Mais qu'est-ce que c'est que cette photo ?

Mais qu’est-ce que c’est que cette photo ?

Euréka, Claude doit être au bord de la rivière à travailler sur ce que je lui ai demandé ! Une deuxième photo a rapidement confirmé qu’il s’agissait bien de cela.

Que doit-on dire ? Ho-hisse ou Eau-hisse !

Que doit-on dire ? Ho-hisse ou Eau-hisse !

Il ne reste plus qu’à vérifier que tout fonctionne et qu’il est possible de remplir rapidement le bac qui permettra à mes grandes oreilles de se désaltérer et pour cela, rien de mieux qu’une vidéo !

Super, rien de mieux que les bonnes vieilles méthodes finalement mais… une fois que le bac est rempli, que fait-on du seau et de la corde ?

Drôle d'endroit pour étendre le linge.

Drôle d’endroit pour étendre le linge.

Tout est prêt pour accueillir les ânes, il ne reste plus à Claude qu’aller chercher D’Artagnan et Rimelle puis enfin Soda.

Rimelle et D'Artagnan on repéré le bac

Rimelle et D’Artagnan on repéré le bac

Quant à moi, j’attendrai lundi pour rapatrier également  Quanelle, Éclair et Dolly .

Vent de folie à Sagy

Dit moi Nath qu est ce qu'ils nous font la Poitou et l'Irlandais ?

Mais que font-ils donc ?

Dis moi Nath qu’est-ce qu’ils nous font la Poitou et l’Irlandais ?
Ce n’est rien ma Pénelope, ils profitent des grands espaces verts de leur nouveau parc.

Il en aura fallu du temps pour que les deux hectares de la friche soient nettoyés et pâturables mais, quelle belle récompense de voir mes animaux se défouler, quelle vidéo !

Il faut vite en profiter les loulous, car  l’hiver approche et le parc sera vite inondé.

Dolly et D’Artagnan s’émancipent

Cela fait maintenant dix mois pour Dolly et douze pour D’Artagnan que mes deux ânons tètent leurs mamans respectives. Il est grand temps pour eux de devenir deux beaux ânes indépendants, ils doivent désormais se passer du lait maternel. Pour les sevrer, je dois les séparer des mamans mais avant, je commence par une mise en pâture pauvre pendant trois semaines afin de ne plus stimuler la lactation puis, je change ces dernières de pré.

Rimelle et Pénélope se mettent en route

Rimelle et Pénélope se mettent en route

Rimelle et Pénélope se laissent tranquillement conduire. Il faut dire que l’herbe qui borde la route semble excellente. Nous partons donc tous trois d’un pas décidé sous l’œil attentif d’Apalou.

Mais où vont-elles ?

Mais où vont-elles ?

Nous arrivons quelques minutes plus tard dans la friche. C’est ici que je laisse les deux mamans qui semblent avoir trouvé une nourriture qui leur donne satisfaction. Je viendrai régulièrement leur rendre visite afin de vérifier que les mamelles ne s’engorgent pas.

Mmmm, c'est bon.

Mmmm, c’est bon.

Je ne vais pas laisser les deux bébés tout seuls car, si je veux qu’ils deviennent de bons ânes bien dans leur tête comme dans leurs sabots, ils doivent apprendre à vivre en troupeau et, quoi de mieux pour cela que de les mettre avec une autre maman et son petit ? J’installe donc Dolly et D’Artagnan dans le même pré que Quanelle et Éclair mais, dans un premier temps, séparés par une clôture provisoire afin qu’ils puissent faire tranquillement connaissance.

Quand Dolly rencontre Éclair et Quanelle.

Quand Dolly rencontre Éclair et Quanelle.

Éclair semble très intrigué par D’Artagnan. Est-ce la taille qui l’impressionne ou les dreadlocks naissantes de ce jeune baudet du Poitou qui l’interpellent ?

Ils sont bizarres tes poils !

Ils sont bizarres tes poils !

Comme tout se passe bien, je les laisse tranquilles et, lorsque je reviens, j’enlève la clôture de séparation. Dolly est curieuse et va à la rencontre d’Éclair mais l’instinct maternel de Quanelle est bien là, qu’on ne s’approche pas de son petit !

Ne viens pas  embêter mon fils.

Ne viens pas embêter mon fils.

Pour le plaisir des yeux comme des oreilles, voici cinq minutes de vidéo de cette rencontre.

Défrichage

Lorsque Claude et moi avons acheté notre ferme, elle comprenait en plus du terrain attenant un bois ainsi qu’une ancienne peupleraie devenue friche.

La friche est facilement repérable ! Imagerie ©2013 DigitalGlobe, IGN-France, Données cartographiques ©2013 Google

La friche est facilement repérable | imagerie ©2013 DigitalGlobe, IGN-France

Je m’étais alors dit qu’avec un peu de bonne volonté, d’huile de coude et quelques passages avec le gyrobroyeur j’en viendrais à bout.

Je suis la reine de la marche arrière.

Je suis la reine de la marche arrière.

La nature a été plus forte que moi: les broussailles ont gagné ! Mon bon vieux tracteur Bautz n’a pu, du haut de ses 34 cv obtenir le résultat que j’escomptais.

Broussailles

Pour le gyrobroyeur, c’est un peu trop touffu.

Heureusement, certains sont plus outillés que moi, le défrichage est même leur métier. Appelons les et laissons place à l’artillerie lourde, un jour cette friche deviendra prairie.

9 tonnes pour mes broussailles ? Aïe aïe aïe !

9 tonnes pour mes broussailles ? Aïe aïe aïe !

En cinq heures de temps, cinq mille mètres carré sont nettoyée, le résultat est impressionnant, les broussailles et les arbrisseaux ne sont plus que copeaux.

Il ne reste plus que la partie située sur la droite de la photo à nettoyer

Il ne reste plus que la partie située sur la droite de la photo à défricher.

Pour le reste, je dois patienter. En effet, les fortes pluies ont tellement détrempé le terrain que le tracteur ne pourra sans doute intervenir que cette hiver à l’occasion d’une forte gelée puis, une fois le défrichage achevé, il me faudra encore attendre le printemps pour labourer et enfin semer si je veux bénéficier d’une belle prairie pour les ânes.

Opération débroussaillage en famille

Avec une ânesse de plus, il faut de la pâture supplémentaire et, si je veux pouvoir profiter de la friche où j’avais cet hiver mené Apalou et Rimelle, je dois débroussailler. J’atèle le gyrobroyeur au tracteur et embauche un conducteur d’engins pour nous emmener à la friche.

Mon jeune conducteur se débrouille comme un chef.

Mon jeune conducteur se débrouille comme un chef.

Le gyrobroyeur est plutôt efficace mais le travail sera long si je veux débroussailler l’intégralité des deux hectares.

Je suis la reine de la marche arrière.

Je suis la reine de la marche arrière.

Pendant ce temps, les enfants ramassent les brindilles et herbes sèches puis les font brûler.

"Allumer le feu..."

« Allumer le feu… »

Elles sont bonnes les p’tites boules rouges !

Nos Ânes ayant pâturé tout l’été se trouvèrent fort dépourvus quand la bise fut venue. Avec l’arrivée de l’automne et la baisse des températures, je ne peux plus compter sur la repousse de l’herbe. Comme je possède une friche située à 500m de la maison, je vais clôturer une parcelle afin d’y mener Rimelle et Apalou pour qu’ils puissent profiter de cette belle herbe avant qu’elle ne soit recouverte par la neige.

Dis moi Rimelle, c’est pas le clocher de Sagy que l’on aperçoit ?

Le cadre est calme et agréable, proche de la rivière « La Vallière » et du village de Sagy. Apalou se trouve très vite à son aise.

Mais que l’herbe est tendre par ici.

Mais c’est Rimelle qui découvre ce qu’il y a de meilleur dans cette friche : Les p’tites boules rouges !

Les p’tites boules rouges ? C’est le sabot !

Foires, marchés et autres manifestations où me trouver

Voici la liste des prochaines manifestations où je serai présente:

 

  • A l’occasion des journées du patrimoine de pays et des moulins, Je serai présente dimanche 23 juin de 10H à 18H au Châteaux de Chevreaux à Chevreaux(71) et aussi à la Minoterie Coulon à Sainte-Croix en Bresse (71)

 

 

  • Je suis présente le dernier mercredi de chaque mois de 16H30 à 19H00 au Marché de Producteurs des Tilleuls, entre la rue Pasteur et la place du 11 novembre, à Lons le Saunier (39).

 

  • Possibilité de commander vos savons par téléphone au 03.85.72.60.69 ou sur la boutique en ligne puis de prendre rendez-vous à la ferme pour les retirer

 

  • L’Âne à Nath ouvre ses portes dimanche 7 juillet 2019 de 10h à 19h. Plus de renseignements ICI

 

facebook-variation twitter-variation-old twitter-variation-oldtwitter-variation-old