L’arroseur arrosé

Remplir les bacs d’eau lorsque Djinn est dans le pré peut devenir une mission périlleuse. Si certains de mes ânes pensent que l’eau n’existe que pour être bue, il n’en est pas de même pour Djinn qui adore jouer avec.

C’est ce que Claude, sous mon regard et sous celui d’Éclair va apprendre à ses dépens, comme le montre cette vidéo.

Donner à boire à Djinn, c’est un vrai métier 😉

Un nouveau sport arrive à Sagy : l’équiball

Comme Djinn aime beaucoup mordiller, afin de le canaliser, je lui ai acheté un ballon style « horse-ball ».

Dis-moi Djinn, je peux jouer avec toi ?
Dis-moi Djinn, je peux jouer avec toi ?

Éclair, en ânon curieux semble très intrigué par ce nouveau jeu. Un jeu de ballon pour des équidés ? Quelle bonne idée, il suffit de regarder la vidéo ci-dessous pour s’en rendre compte.

Petites z’oreilles rencontre les grandes z’oreilles

Djinn dans sa nouvelle pâture
En Bresse comme en Auvergne, Djinn broute

Aujourd’hui, je fais découvrir à Djinn son nouvel environnement. Au programme :

  • Visite du pré,
  • La mare,
  • Les obstacles,
  • Le séchoir à maïs,
  • Et bien sûr les grandes oreilles, à savoir Rimelle, Pénélope, Quanelle et Éclair mais quoi de mieux que de vous faire partager une vidéo ?

Un petites z’oreilles chez L’Âne à Nath

Ça y’est, c’est le grand jour, je vais avoir mon cheval. C’est Claude qui me l’offre; direction la Haute-Loire, plus précisément l’élevage d’Irish Cobs de Maison Forte, chez ma copine Axelle où nous avons réservé Djinn, jeune hongre né le 5 août 2013.

Élevage de Maison Forte
Élevage de Maison Forte

Une fois arrivés, nous nous rendons directement au pré pour aller chercher le bébé.

Allez mon grand, allons-y !
Allez mon grand, allons-y !

Djinn me suis sans aucune difficulté.

La montée dans le van est une formalité, il faut dire qu’il a été bien préparé par Axelle.

Je suis, prêt, on y va ?
Bon, on y va ?

Ça y’est, nous sommes fin prêts, en voiture s’il vous plaît !

La marche arrière ? No problemo, je maîtrise.
La marche arrière ? No problemo, je maîtrise.

Le trajet se déroule parfaitement bien. Par trois fois nous nous arrêtons pour vérifier, rien à signaler. Une fois arrivés, c’est sans aucun problème que Djinn descend du van.

Mmm, ça fait du bien
Mmm, ça fait du bien

Et c’est sans stress que Djinn découvre la bonne pâture Bressane.

Ma sortie chez mes voisins “Les Animaux des Petits Bois”

Comme je l’avais précédemment écrit, à l’occasion de la journée à thème « LE CHEVAL, une passion » j’ai exposé ce dimanche 23 juin mes savons dans une des allées de la ferme exposition de Sagy.

Puisque c’était l’anniversaire de mon filleul, c’est Claude qui a inauguré le barnum qui me permet désormais de sortir en extérieur sans craindre une averse inopinée.

À l'abri du vent, du soleil et même de la pluie, mes savons sont bien protégés.
À l’abri du vent, du soleil et même de la pluie, mes savons sont bien protégés.

Claude est donc resté sur place jusqu’à 19h00 et, à l’aide du diaporama que je lui avais préparé a expliqué aux nombreux visiteurs ma façon de travailler ou plutôt « l’histoire d’une petite bulle de savon« .

Pas très intéressés par les histoires de savon, les bébés cochons nains font la sieste sur leur papa.
Pas très intéressés par ces histoires de savons, les bébés cochons font la sieste sur leur papa.

Lorsque je l’ai rejoint pour démonter le stand, quelle ne fut pas ma surprise d’apprendre que la responsable du Domaine de la Loge qui s’occupait de la partie équestre de cette journée était Isabelle, une copine d’école avec qui j’avais passé mon BEPA AHC ! Le monde est vraiment petit puisque son gite de séjour ne se trouve qu’à une dizaine de kilomètres !

Un grand merci à Sonia, Raphaël et Jean-Baptiste, les propriétaires du site d’avoir eu la bonne idée de nous inviter.

Rimelle, notre première Baudet du Poitou

Vu que le temps passe très vite et que je souhaite lancer l’exploitation dès ce mois de Juillet, j’ai pris suite à une annonce rendez-vous avec un particulier qui vends une  Baudet du Poitou livret B. C’est donc hier que je me suis rendue en Ardèche, près de Vals-les-Bains afin de découvrir cette ânesse qui avait pris pension afin d’être saillie chez Roselyne Girard, éleveur de Baudets du Poitou et de Traits Poitevins Mulassiers à Antraigues (07).

Cette ânesse de sept ans correspond à ce que je recherche, à savoir un animal à bon caractère et facile à manier. Un parage devrait certainement corriger les aplombs.

Rimelle, puisque tel est son nom donne les pieds sans problème et se laisse facilement manipuler, y compris en ce qui concerne les mamelles. Je décide donc de la réserver en attendant les résultats d’une prochaine échographie qui permettra de savoir si l’étalon de Mlle Girard a bien fait son travail.

Son propriétaire actuel est d’accord pour la garder jusqu’au mois de juillet puisque je ne peux pas la prendre avant.

J’ai également eu le plaisir de découvrir chez Roselyne Girard un trait Mulassier de seulement quatre jours qui gambadait gaiement dans le pré situé face à l’élevage.

Comme Mlle Girard est sélectionneur de Poitevins Mulassiers depuis 1981, j’ai bien entendu pris sa carte de visite au cas où.