Les boucles de la Vallière, une bien belle randonnée.

C’est aujourd’hui le grand jour, comme annoncé précédemment, nous allons participer Claude, les enfants et moi à la 19ème édition des boucles de la Vallière accompagnés de Dolly et D’Artagnan. Je dois donc préparer mes deux ânons.

D'Artagnan donne le pied pour le curage des sabots
D’Artagnan donne le pied pour le curage des sabots

Après leur avoir curé les sabots, un bon brossage pour les préparer à cet évènement.

Tristan brosse Dolly pendant que je m'occupe de D'Artagnan
Tristan brosse Dolly pendant que je m’occupe de D’Artagnan

Pour rejoindre le départ de la randonnée, j’ai convenu avec les organisateurs que pour des raisons de logistique nous prendrions le van.

Tristan s'occupe de faire monter Dolly
Tristan s’occupe de faire monter Dolly

Pour nos deux ânons, c’est une simple formalité; je les entraîne régulièrement à monter et à descendre du van.

D'Artagnan est prêt pour le départ
D’Artagnan est prêt pour le départ

Une fois arrivés à l’emplacement prévu pour nos amis équidés, nouveau brossage pour détendre les bébés après ce court voyage en van.

Une fois de plus, c'est Tristan qui s'y colle avec plaisir
Tristan aime beaucoup s’occuper des ânes

Pour la randonnée, Nathan a souhaité s’occuper de Dolly qu’il a paré d’un joli tapis crée spécialement pour cette occasion par Leemarley Déco.

Et alors, ne sommes nous pas jolis
Et alors, ne sommes nous pas jolis

Cette fois nous sommes prêts. Dany et Richard, les futurs propriétaires de D’Artagnan nous ont rejoint pour faire la randonnée avec nous.

Richard s'occupe de D'Artagnan
Richard s’occupe de D’Artagnan

Après la verdure et les chênes, puisque nous sommes en Bresse, nous cheminons entre les champs de maïs.

Bienvenue chez les "ventres jaunes" ;)
Bienvenue chez les « ventres jaunes »

Nous passons même devant un habitant médusé qui semble vouloir entamer un brin de conversation avec D’Artagnan. Dommage qu’ils ne parlent pas la même langue.

Bêe, Bêe
Bêe, Bêe

Nous continuons notre sympathique promenade à travers champs et petits hameaux.

La petite troupe continue d'avancer gaiement
La petite troupe continue d’avancer gaiement

Enfin, nous arrivons à notre point de départ, l’emplacement des équidés où une « ronde » d’eau attend nos ânes.

Hmm, ça fait du bien.
Hmm, ça fait du bien.

Une fois ceux-ci désaltérés, il faut à nouveau leur curer les pieds pour enlever petits cailloux et graviers.

C'est encore Tristan qui veut gratouiller
C’est encore Tristan qui veut gratouiller

Nous allons ensuite sur la place de Sagy pour aller boire un coup offert par les organisateurs puis retournons pique-niquer tranquillement vers nos ânes avant de rentrer à la maison.

Si vous souhaitez vivre notre randonnée avec les ânes, je vous propose ces six minutes de vidéo qui retracent cette merveilleuse promenade autour de Sagy.

Je suis vraiment très fière de mes bébés qui ont eu une attitude exemplaire face aux VTTistes, marcheurs, cavaliers et à l’accordéoniste.

Alerte innondation

Dolly et D’Artagnan s’émancipent

Cela fait maintenant dix mois pour Dolly et douze pour D’Artagnan que mes deux ânons tètent leurs mamans respectives. Il est grand temps pour eux de devenir deux beaux ânes indépendants, ils doivent désormais se passer du lait maternel. Pour les sevrer, je dois les séparer des mamans mais avant, je commence par une mise en pâture pauvre pendant trois semaines afin de ne plus stimuler la lactation puis, je change ces dernières de pré.

Rimelle et Pénélope se mettent en route
Rimelle et Pénélope se mettent en route

Rimelle et Pénélope se laissent tranquillement conduire. Il faut dire que l’herbe qui borde la route semble excellente. Nous partons donc tous trois d’un pas décidé sous l’œil attentif d’Apalou.

Mais où vont-elles ?
Mais où vont-elles ?

Nous arrivons quelques minutes plus tard dans la friche. C’est ici que je laisse les deux mamans qui semblent avoir trouvé une nourriture qui leur donne satisfaction. Je viendrai régulièrement leur rendre visite afin de vérifier que les mamelles ne s’engorgent pas.

Mmmm, c'est bon.
Mmmm, c’est bon.

Je ne vais pas laisser les deux bébés tout seuls car, si je veux qu’ils deviennent de bons ânes bien dans leur tête comme dans leurs sabots, ils doivent apprendre à vivre en troupeau et, quoi de mieux pour cela que de les mettre avec une autre maman et son petit ? J’installe donc Dolly et D’Artagnan dans le même pré que Quanelle et Éclair mais, dans un premier temps, séparés par une clôture provisoire afin qu’ils puissent faire tranquillement connaissance.

Quand Dolly rencontre Éclair et Quanelle.
Quand Dolly rencontre Éclair et Quanelle.

Éclair semble très intrigué par D’Artagnan. Est-ce la taille qui l’impressionne ou les dreadlocks naissantes de ce jeune baudet du Poitou qui l’interpellent ?

Ils sont bizarres tes poils !
Ils sont bizarres tes poils !

Comme tout se passe bien, je les laisse tranquilles et, lorsque je reviens, j’enlève la clôture de séparation. Dolly est curieuse et va à la rencontre d’Éclair mais l’instinct maternel de Quanelle est bien là, qu’on ne s’approche pas de son petit !

Ne viens pas  embêter mon fils.
Ne viens pas embêter mon fils.

Pour le plaisir des yeux comme des oreilles, voici cinq minutes de vidéo de cette rencontre.

Nouvelles en vrac | Octobre 2013

Mais que les journées passent vite ! Déjà un mois que je n’ai rien écrit. Pourtant, il s’en passe des choses à la ferme du Petit Véage, et ce dès le matin.

Le jour se lève sur la Ferme du Petit Véage.
Le jour se lève sur la Ferme du Petit Véage.

C’est sans doute pour cette raison que je n’ai pas trouvé le temps de me poser devant mon clavier pour vous faire partager le travail de ce premier mois d’automne.

En effet, j’ai depuis cet été enchaîné marchés et foires artisanales avec d’extraordinaires rencontres, qu’elles soient d’exposants ou de visiteurs, comme ce couple propriétaire d’une ânesse nommée Fanette que sa maîtresse monte régulièrement et qui nous a permis d’acquérir cette jolie calèche qu’ils n’utilisaient plus.

Mon nouveau moyen de transport.
Mon nouveau moyen de transport.

Du coup, si je veux qu’Apalou puisse tracter ce nouveau moyen de locomotion, je dois préalablement le faire travailler et pour cela trouver un peu de temps.

Travail Aux longues rênes.
Travail Aux longues rênes.

Bien entendu, cet apprentissage fera l’objet de plusieurs billets concernant l’éducation de mon Apalou qui comprend si facilement ce que j’attends de lui comme le travail aux longues rênes, le travail en rond de longe et la mise en place et port du harnachement.

Et puis, depuis le 9 octobre, en plus de Rimelle, je trais également tous les jours Pénélope, la maman de Dolly : un article vous expliquera la mise en troupeau de tout ce petit monde pour faciliter la traite mais aussi pour que les petits trouvent le temps moins long lorsqu’ils sont séparés de leurs mères respectives.

La cohabitation se passe sans soucis.
La cohabitation se passe sans soucis.

Suite à sa première traite, Pénélope notre ânesse gloutonne qui a toujours peur de manquer, s’est mise à produire du lait en quantité astronomique, ce qui a eu pour effet de congestionner la mamelle. Je l’ai donc mise en arrêt de travail avec un suivi intensif : des massages réguliers toutes les 2 ou 3 heures (sauf la nuit) avec en alternance un gant rempli de glaçons pour décongestionner et un mélange d’huile essentielle d’eucalyptus citronné (anti-inflammatoire) diluée dans de l’huile de jojoba au pouvoir calmant, très pénétrante, ne laissant pas de film gras en surface, et enfin une traite. Le traitement à été contraignant mais a permis de ne pas déclencher de mammite et ainsi d’éviter les antibiotiques.

Dolly m’a également fait une grosse frayeur en tombant malade. Comme sa température était élevée et que je n’étais pas sûre du diagnostic, j’ai fait appel au véterinaire qui a diagnostiqué une cystite.

Je suis toute patraque
Je suis toute patraque

Ces journées automnales ont également été l’occasion de retrouvailles avec Isabelle, amie de formation professionnelle avec qui j’avais passé mon brevet « activités hippiques de compétition », que j’avais perdu de vue et qui tient le Domaine de la Loge situé à Flacey-en-Bresse, à quelques kilomètres de la maison. J’ai exposé mes savons dans son centre équestre à l’occasion de son premier « vide-sellerie » et y ai même dégoté un mini licol pour Dolly.

Ânonne tout terrain ?
Ânonne tout terrain ?

Dans les histoires amusantes, j’ai également été invitée par la Ferme expo des Animaux des Petits Bois de Sagy afin de participer à leur journée consacrée à l’aviculture pour y présenter mes lapins Rex. J’ai pu bénéficier des nombreux conseils dispensés par un « juge lapins » retraité .

Quelle expédition !
Quelle expédition !

Il y a aussi les travaux, avec l’aide de Maman et d’Henri mon beau-père, je suis devenue la reine des dalles de béton. Objectif : cet hiver, les ânes seront tenus au sec plusieurs heures par jour afin d’éviter les soucis de fourmilières de l’hiver dernier.

Dall'Âne, ton univers...
Dall’Âne, ton univers…

Enfin, je travaille sur de nouvelles présentations et sur de nouveaux produits que je compte bien proposer pour les fêtes de fin d’année, aussi, quand le soleil se couche, je n’ai pas vu passer la journée et se mettre sur l’ordinateur pour écrire un billet…

Coucher de soleil sur la Ferme du Petit Véage
Coucher de soleil sur la Ferme du Petit Véage

L’éducation de Dolly: le licol

Les ânons se suivent mais ne se ressemblent pas !

Comme je n’ai pu assister à la naissance de Dolly et que les trois jours suivants je vendais mes savons sur les foires, l’imprégnation Dolly/Nathalie – contrairement à l’imprégnation D’Artagnan/Nathalie – ne s’est pas faîte aussitôt que je l’aurais souhaitée. De ce fait, l’acceptation des premiers gestes éducatifs ne se déroule pas aussi naturellement et facilement qu’avec mon jeune Baudet du Poitou et même si cette petite « crevette » vient  vers moi sans crainte lorsque je l’appelle, l’apprentissage du licol est plus difficile.

Une petite caresse de félicitation
Une petite caresse de félicitation

La couleur bleu turquoise du petit licol « faol » que j’avais acheté pour Cadichon ne semblant pas être au goût de Miss Dolly, il m’a fallu plusieurs jours pour qu’elle s’en approche et qu’elle consente à ce que je le lui passe sur tout le corps afin qu’elle l’adopte.

Une fois le licol passé, on se rend compte que la taille « foal » est encore vraiment trop grande pour un ânon aussi petit que Dolly.

Si D’Artagnan est resté placide lorsque j’ai effectué avec lui cet exercice, Dolly, une fois lâchée, est partie en rodéo.

Dolly accepte enfin la longe
Reprise en main de Dolly

Je l’ai laissé gambader ainsi un petit moment puis me suis accroupie et l’ai appelée afin de la reprendre en main et terminer ainsi cet exercice afin de s’arrêter sur un succès plutôt que sur un échec. Il ne me reste plus qu’une chose à accomplir avec elle aujourd’hui…

Bravo ma douce, tu as bien travaillé
Bravo ma douce, tu as bien travaillé

…un gros câlin bien mérité pour récompenser mon ânon.

Hello Dolly ou une première ânesse est née chez l’Âne à Nath

Enfin là !

J’aurais pu l’appeler Désirée car cela faisait  un moment que j’attendais son arrivée, Pénélope était si grosse qu’on aurait pu croire qu’elle allait exploser.

Pénélope, le 22 juin 2013
Pénélope, le 22 juin 2013

Ce matin, à 8H00, Manon, la fille d’une ami de Haute-Loire qui profite régulièrement des vacances scolaires pour venir passer quelques jours à la ferme afin de me donner un coup de main dans mes activités quotidiennes est allée voir dans le box de Pénélope si tout se passait bien. C’est là qu’elle a vu qu’il n’y avait plus quatre pattes mais huit: Dolly était née.

Pénélope et sa fille Dolly
Pénélope et sa fille Dolly

Je dois maintenant aller à Louhans chercher les vaccins pour la maman et sa fille puis finir de préparer mon marché nocturne d’aujourd’hui puisque je serai à partir de 15H au marché de Clairvaux-les-Lacs. A défaut de pouvoir profiter visuellement de Dolly, je l’écouterai 😉

Hello Dolly!
This is Louis, Dolly
It’s so nice to have you back where you belong

You’re lookin’ swell, Dolly
I can tell, Dolly
You’re still glowin’, you’re still crowin’, you’re still goin’ strong

I feel that room swayin’
While the band’s playin’
One of your old favorite songs from way back when

So take her wrap, fellas
Find her an empty lap, fellas
Dolly’ll never go away again

Hello, Dolly!
Well, hello, Dolly
It’s so nice to have you back where you belong

I feel that room swayin’
While the band’s playin’
One of our old favorite songs from way back when

So golly gee, fellas
Have a little faith in me, fellas
Dolly’ll never go away
Fellas, she’ll never go away
Dolly’ll never go away again